Un auteur, un titre,
un ISBN



S'abonner à
notre lettre
d'information

  
COLLECTIONS - Lieu EST Mémoire
Bil Spira De Vienne-la-Rouge aux camps d'internement français
Caricatures, dessins… 1932-1942
Claude Bessonehttp://editionstiresias.com/backoff/modification_livre.php?recherid_livre=247

Ce livre est consacré à Bil Spira, caricaturiste de talent, juif viennois, connu par la presse sociale-démocrate en dans l’Autriche d’avant austrofascisme. Ses dessins réalisés dans ces camps 1939-1942 sont présentés aux côtés des dessins de presse publiés en Autriche avant guerre dans le journal social-démocrate Arbeiter-Zeitung 1932-1934. Exilé en France après l’annexion de l’Autriche, Bil Spira va connaître les camps d’internement français à partir de l’automne 1939 puis les camps hitlériens à partir d’août 1942. Il survivra à l’évacuation du camp de Buchenwald, il s’installe en France et travaille sur la mémoire des « camps de la honte ».

 

| 2011 | 14x22 | 224 pages | 18. €
ISBN : 2-915293-51-1 


Commander ce livre


La Carrière de Mauthausen
accommoder le vide
Daniel Simon

Ce livre investit un lieu très circonscrit : la carrière de granit qui jouxte le camp nazi de Mauthausen, en Autriche. Le site industriel détermina l’implantation du camp et en fut l’un des chantiers les plus tragiques.
Déambuler dans un espace désaffecté depuis soixante-cinq ans n’a pas pour objet de servir la connaissance historique. Les postures mémorielles méritent analyse : le site passe pour l’un des plus éloquents de la galaxie concentrationnaire nazie — que le sinistre « escalier de la mort » emblématise. Assembler des fragments de récits de rescapés, interroger des photos SS, le discours historique, la rémanence de l’exploitation de la carrière dans le tissu local, la symbolique du granit : autant de repères qui attestent que le site s’est inscrit dans notre culture, ambiguïtés et contradictions incluses — tel cet extravagant concert voulu en 2000, sur le site, par les autorités autrichiennes.
Les exigences et les productions de la mémoire sont subjectives et contingentes. Pour autant, les représentations qu’elles projettent font partie du sens et, à ce titre, interpellent les sciences sociales — au-delà de l’histoire stricto sensu. Cette conviction, qui n’est pas universellement admise, tend l’écriture de ce livre, s’il le faut, jusqu’au pamphlet.

| 2010 | 14x22 | 96 pages | 10 €
ISBN : 9782915293609 


Commander ce livre


l'enfant de la rue et la dame du siècle
Entretiens inédits avec Germaine Tillion
Michel Reynaud

Madame Germaine Tillion nous a quittés en mai 2008 à l'âge de 101 ans, mais elle nous a caché longtemps que dans sa maison de Bretagne, elle avait eu grand plaisir, entre autres, à recevoir et à converser avec Michel Reynaud. Ces enregistrements se poursuivirent longtemps et aussi dans sa maison de Saint Mandé. Préparer, faire comme sa propre biographie et, laisser une trace différente. Dû les rapports exceptionnels et rares qu'elle a eus et entretenus avec l'auteur-éditeur (il a publié plusieurs ouvrages et en quelque sorte a relancé son œuvre et sa place exceptionnelle dans le monde du livre). Sa volonté de faire paraître ses entretiens qu'après sa disparition plus comme une empreinte, un testament littéraire. Les éditions Tirésias ont décidé qu'il était temps d'offrir au lecteur ces entretiens jamais à ce jour publiés.
Grande dame du siècle, Germaine Tillion, née en 1907, traverse l'histoire et y met son grain de sable pour empêcher les hordes hitlériennes d'envahir le monde et d'imposer le pouvoir de la force contre la raison ou pour empêcher l'État de broyer les proscrits, de torturer et d'exécuter impunément, pour empêcher les combattants du FLN de tuer aveuglément, pour promouvoir l'éducation pour tous, et donner le statut d'étudiant aux prisonniers. Infatigable et fragile, sa silhouette frêle se dresse contre les injustices comme un géant qui ferait rempart de son corps. Elle est le rempart contre la détresse et le désespoir, elle sait que résister c'est avant tout rester debout et vivre, se moquer de soi, tirer leçon de l'épanouissement de la moindre fleur dans les cendres du camp. Toute sa vie, elle sera fidèle à son intuition de sa propre dérision comme preuve d'énergie.
Germaine Tillion prend par la main son ami des mots, son ami écrivain et poète et l'entraîne dans la folle épopée de ses colères et de ses émois. Un enfant de la rue, Michel Reynaud a pour habitude de dire qu'il est un enfant sans mémoire, c'est pour cela qu'il soigne si bien celles des autres, de nos valeurs humaines. Résistance, déportation, exil, sont ses engagements, recherches, combats. Quoi de plus naturel, en poursuivant les ombres de l'histoire, ceux dont jamais on ne parle, que ses pas croisent et se mêlent à ceux d'une grande Dame qui a traversé, non construit au corps à corps, notre histoire de sa marche têtue.
Nous vous proposons d'entrer dans l'intimité de la grande Dame et de son ami, l'enfant des rues, que rien ne disposait à une rencontre, mais qui pourtant ont su trouver le chemin l'un de l'autre pour partager notre siècle et apprendre l'humilité dans ce dédale des « Grands de l'Histoire ». Entre un déjeuner préparé par elle et la promenade du chien, nous allons de l'un à l'autre pour savoir, les courages et les défilades des hommes. Une rencontre exceptionnelle entre Histoire et intimité, de et par deux êtres qui n'auraient jamais dû se croiser, si ce n'était l'alchimie du destin, de la littérature sinon de la poésie et qui sont devenus dans un grand respect, la complicité et l'alliance de l'intelligence et de l'action et du verbe.
Vous y découvrirez de nombreux textes et documents inédits. Véronique Olivares

 
| 2010  | 16 x 24 | plus de 100 Illustrations, 336 pages | 25. €
ISBN : 9782915293548 


Commander ce livre


Hitler à Paris
Juin 1940
Cédric Gruat

En juin 1940, Adolf Hitler est à Paris. Les images tournées alors par la propagande allemande, suite de clichés réalisés à l’Opéra, à la Madeleine ou sur l’esplanade du Trocadéro, le montrent allant de monuments en lieux emblématiques dans une ville presque déserte. Contre toute attente et seulement quelques jours après la signature de l’armistice et le début de l’Occupation, le chef de l’Allemagne nazie ne vient pas célébrer sa victoire militaire sur la France, mais visiter en touriste incognito la Ville lumière pour la seule et unique fois de sa vie.
Que sait-on au juste de cette visite et des raisons de cette pérégrination ? À quelle stratégie répond-elle ? Que se cache derrière ces images d’un Hitler se présentant sous les traits d’un amoureux de l’art et de la culture ?
C’est à ces diverses interrogations que l’auteur de ces pages tente de répondre sous la forme d’un essai critique. À travers une mise à nue sans concession, Cédric Gruat désarticule et « désarchitecture » la visite de ce peintre raté dans cette ville unique qui incarne pour lui l’âme de la vie artistique. Levant le voile sur les mystères et les flous entourant cette véritable « traversée » de Paris, il en montre les enjeux symboliques et propagandistes au-delà du récit traditionnel qui en est généralement fait. Et révèle la stratégie du dictateur allemand, alors obsédé par la fabrication de son mythe.

| 2010 | 14x22 | 192 pages | 15 €
ISBN : 9782915293623 


Commander ce livre


1 2